En dehors de ses réalisations avec la figure humaine, Philippe Tallis est séduit par la faune animale. Il garde en lui le souvenir de son enfance en Afrique, ses espaces, la terre rouge du Botswana, et sa nature où l’immobilisme est synonyme de danger.

Ses tableaux saisissent la fulgurance de l’instant et nombre d’entre eux figurent une faune sauvage.
Il traque dans la nature l’instinct à l’état pur. Son regard est vif et plein d’humour mais aussi celui d’un expert en éthologie ( comportement animal).
A l’occasion les peintures sont réalisées en présence du public. Certaines œuvres ont été créées pendant des événements et sur scène en présence de personnalités de la danse contemporaine. La nervosité du trait fixe le mouvement et l’attitude éphémères.
Il aime travailler sur place peignant les animaux dans un parc thématique ou simplement dans la nature en compagnie d’experts de la faune sauvage.
Ses autruches sont actuellement au Parc Floral de Paris.

 

Il expose à Animal-en-Monument :

  • 3 Autruches-Portes ouvertes, fer forgé et tôle récupérée, 350 cm (hauteur)

 

www.philippe-tallis.fr
contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 61 42 51 49

La passion est dévorante, de cet amour du chocolat qui s’abandonne à sa main, à son geste, son couteau, sa spatule, pour renaître en un nouveau sujet.

De l’animalier à la pure abstraction, d’une savante construction au modelage parfois instinctif de cette matière elle-même brute et prête à toutes les transformations, émerge à chaque nouvelle œuvre un monde à la fois intime et captivant.
Un premier moulage, puis un autre, et le pli sera pris de pousser plus loin, de fondre chaque nouveau sujet dans un alliage à la belle patine et à la noble résistance, avec toujours la même exigence du détail, de la restitution la plus parfaite. C’est ainsi que se construit une œuvre, à la fois forte et vivante, parce que très personnelle, celle d’un sculpteur singulier, un chocolatier de l’extrême !
Ici le festin de quelques lionnes sublimées dans l’éternité du bronze.

Il expose à Animal-en-Monument :

  • Lionnes, Bronze, Fonderie Strassacker, 30 m², chaque lionne 180 cm

 

www.patrickroger.com
contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 09 08 19 79

« Né en 1961, de mère andalouse et de père breton, Christophe JEHAN fait ses études à Paris.

Amoureux de la mer, il exerce son métier d’architecte dans les îles aux Caraïbes où il profite des joies du surf et la pêche sous marine….
Séduit par les couleurs et la lumière locales, Christophe JEHAN perfectionne ses talents de peintre à ses moments perdus.
C’est lorsque le mal du pays le gagne, qu’il décide de s’installer à la frontière espagnole, dans le sud ouest de la France. C’est ici qu’il oublie son premier métier pour se consacrer entièrement à la peinture. Christophe JEHAN installe alors son atelier dans une petite maison de pêcheur, qui très vite, inspire ses premiers personnages et scènes de vie où la couleur s’avère être un véritable don.
Pour évaluer la qualité de sa peinture, Christophe JEHAN décide que la rue est la meilleure critique, il expose à Saint Jean de Luz où il séduit un large public, et y fait la rencontre du marchand d’art Michel ESTADES qui lui consacre dès lors des expositions dans ses galeries de Paris, Lyon et Toulon.
La mer est dans un premier temps le thème principal de ses toiles. Après plusieurs exposition à Paris, Christophe JEHAN prend goût à peindre l’homme tel qu’il le voit dans son univers de citadin, par tous les temps et dans divers situations. Il traite ses sujets avec humour et leur transmet un souffle incontestable de tendresse et d’énergie ».
Alice RIPERT


Il expose à Animal-en-Monument :

  • Au pré de mon âne, acrylique sur acier et résine, 205 x 69 x 40 cm
  • Chat charmant et charmé, acrylique sur acier,198 x 63 cm
  • My Big Blue dog, acrylique sur acier, environ 200 cm (haut)

 

www.estades.com/jehan-christophe/
Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.70.07.08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.11.51.76.94

Plutôt qu'artiste, il préfère se décrire comme rêveur : son talent s'exerce en effet sous de multiples formes : la sculpture d'abord, en plâtre ou en bronze, mais aussi la peinture, le dessin, ou encore la guitare.

Pour Frédéric JAGER, la beauté est un passage obligé. Son style, classique, figuratif, est détonnant dans ce monde d'art contemporain.
Ses références, Michel Ange "le meilleur de nous tous", mais aussi Delacroix, Géricault, Rodin. Mais pour mieux comprendre Frédéric JAGER, il faudrait aussi évoquer la place que tient Bach, le moto-cross, le flamenco et les vrais gitans, la guitare et le Petit Prince de Saint Exupéry, le ski nautique, la nuit, sur un canal désert, tiré par une voiture…ou un cheval.
Mais pour l'artiste, le cheval n'est qu'un prétexte pour raconter des histoires d'hommes. Et d'ailleurs, ceux-ci sont de plus en plus présents dans ses oeuvres.
Perfectionniste, il, réalise lui-même la finition de ses bronzes, le ciselage, le montage et la patine.
Au gré de ses rencontres, il organise des expositions, en offrant à ses invités, un spectacle de chevaux ou un concert de guitare pour en faire de véritable fêtes, des instants d'émotions, de pure magie, dans des mises en scènes préparées avec minutie.

Il expose à Animal-en-Monument :

  • Chaconne, bronze,  Fonderie Deroyaume, 245 x 90 x 172 cm

 

www.frederic-jager.com
Tel : 06 71 59 84 17
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une passion, les Arts Plastiques…

Voilà la meilleure façon de résumer un parcours original marqué d’expériences et d’influences diverses. Cette rencontre avec les Arts Plastiques, c’est tout d’abord par l’intermédiaire de l’architecture d’intérieur et de la décoration de théâtre qu’elle va se produire. Après un enseignement pluridisciplinaire à l’Ecole Supérieure des Arts et Techniques de Paris, la pratique de la sculpture monumentale dans un atelier de décoration de théâtre tourangeau me permettra de maîtriser différentes techniques sculpturales.
Après deux années consacrées pleinement à la sculpture monumentale, je décide de monter à Chartres, ma ville natale, un atelier d’éveil aux arts en association avec un professeur de danse. L’enseignement auprès des enfants et des adultes associé à une formation à la Faculté d’Arts Plastiques (Licence à Paris – Saint-Charles) me permet d’élargir ma palette et d’explorer de nouvelles formes d’expression artistiques dont la danse qui deviendra ma principale source d’inspiration. Après 2 années en Normandie où j’ai concilié sculpture et enseignement, j’ai décidé de me consacrer principalement à la sculpture sur métal en tentant de développer un mode d’expression et une technique de travail très personnels.
Ma technique de travail est fortement inspirée par les danseurs, je cherche à saisir dans la matière les mouvements évanescents du corps. Ma sculpture devient ainsi une silencieuse expression de l’instabilité de l’existence. Ma recherche plastique est lente car je refuse de prendre le chemin de la caricature ou celui de la narration. Pour cela, je procède à un lent travail qui alterne construction et destruction, assemblage et désassemblage, collage et découpage. Un subtil jeu s’installe entre le plein et le vide, la présence et l’absence jusqu’à l’obtention d’un état de grâce situé juste entre force et fragilité.

 

Elle expose à Animal-en-Monument :

  • Sprinteur, acier soudé, 80 x 90 x 190 cm
  • Le Gardien, acier soudé, 100 x 150 x 70 cm
  • Grand Cheval, acier soudé et terre cuite,  180 x 196 x 46 cm

 

www.estades.com/jacottet-jenny/
www.jacottet-sculpture.com

Contacts: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.70.07.08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.11.51.76.94

Sculpteur français né à Belfort en 1951, Geymann est titulaire d’une maîtrise d’Arts Plastiques obtenue à la Sorbonne en 1975. Parallèlement à ses études universitaires, il fréquente jusqu’en 1979 les ateliers de sculpture de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et notamment ceux d’Etienne Martin, César et Chauvenet.

C’est autour de la représentation de la forme humaine et de celle des animaux que s’articule l’essentiel de son travail. Adepte du plan tendu et des surfaces lisses, il appartient à la lignée des sculpteurs « organiques » ou « vitalistes ». Les œuvres qu’il réalise en bronze, étain, pierre, bois et poly-marbre se caractérisent par leur synthétisme et la pureté de leurs lignes.
L’ordonnance subtile des courbes et des arêtes leur confère tour à tour hiératisme ou sensualité. Côtoyant parfois les frontières de l’abstraction, il travaille les thèmes qui lui sont chers à la recherche de la plénitude expressive des volumes simples et de la monumentalité qui les intègre à un site naturel ou urbain.
Ses œuvres très appréciées pour la pureté de leurs lignes figurent dans de nombreuses collections publiques et privées françaises et étrangères.

 

Il expose à Animal-en-Monument :

  • Sanglier, matière composite, 110 x 80 x 40 cm

 

www.estades.com/geymann/
www.geymann.com

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.70.07.08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.11.51.76.94

Bertrand Fauconnet est né en 1958 en Franche Comté .

Il a longtemps rêvé de faire les Beaux Arts mais a finalement embrassé une carrière de vétérinaire (Nantes 83). Il n’a cependant jamais cessé de peindre et de dessiner.
Depuis quelques années maintenant la sculpture lui permet de donner vie aux animaux croqués sur le vif.
« Je m’applique à représenter ces animaux , non pas comme ils sont en réalité, mais comme je les perçois dans la nature avec leurs mouvements et leurs attitudes »
« Bertrand Fauconnet a travaillé le métal , par plaques et tiges, donné presque vie à une série d’animaux expressifs en diable, aux corps juxtaposés d’écailles métalliques aux soudures apparentes , amenant l’impression de mouvement et de palpitations.Art brut et tendre à la fois ou la rudesse de l’acier côtoye la délicatesse d’un envol ou d’une foulée. »
Pierre Duriot Les peintres de Nevers sept 2013
« Et effectivement, curieusement, la matière prend vie. »
Isabelle Pouget Le Chasseur Jurassien.
Bertrand Fauconnet est exposé à la Galerie Estades et au Salon animalier de Bry sur Marne depuis 2014.

 

Il expose à Animal-en-Monument :

  • Vautour Fauve, acier soudé, 90 x 50 x 70 cm + socle 70 cm
  • Grue Cendrée, acier soudé, 170 x 45 x 80 cm + socle 40 cm
  • Sanglier, bronze, fonderie Deroyaume, 120 x 55 x 35 cm + socle 80 cm

 

www.estades.com/fauconnet-bertrand/
www.bertrand-fauconnet-sculpteur.fr

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.70.07.08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.11.51.76.94

S’il faut  appartenir à une école, je suis « Dada », ainsi étant dadaïste, il m’a été très facile de devenir sculpteur animalier. L’animal étant un prétexte, c’est l’Homme que j’essaie d’approcher, d’apprivoiser et de comprendre.
Ce questionnement ne m’ayant pas encore donné de réponse satisfaisante, je continue à sculpter avec curiosité, impatience et passion.
Jean Paul Douziech a collaboré avec Salvador Dali (Mise en page du « Dali de Draeger », Première maquette en volume du Musée deFigueras ) .Ses œuvres très appréciées pour leur singlarité figurent dans de nombreuses collections publiques et privées françaises et étrangères.
L’écriture accompagne son travail et sa recherche  avec des poèmes en résonance avec ses sculptures (Expoésie « Le Carnaval des Animaux et Autres » , « Le Carnaval des Animaux et Autres » Poèmes pour sculptures animalières, entre autres)
Il a reçu comme prix et récompenses :
Médaille de bronze du Salon de Montrouge
Médaille »Arts Sciences Lettres »
Médaille « Jean Cocteau » ville de Milly la Forêt
Médaille de bronze avec le groupe Edos à la Nationale des Beaux Arts.
Prix « Univers du Bronze »
Grand Prix de sculpture animalière « Marcel Sandoz »
Grand Prix de la sculpture « ArtCheval » Saumur.

 

Il expose à Animal-en-Monument :

  • Buffle-à-l’eau, résine, 240 x 90 x 50 cm

 

Site : www.douziech.fr
Tel : 01 46 65 26 36
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

C’est un bronze, « Héron pris au piège » aperçu chez un antiquaire qui provoqua chez Damien Colcombet le choc de la sculpture : pouvoir approcher des animaux sauvages trop farouches ou trop menaçants dans la nature.

De nombreuses visites au Zoo , dans les cirques, des voyages en Tanzanie et au Kenya ont renforcé son sentiment du mystère animal et de la fascination qu’il engendre.
Il modèle la terre en essayant de représenter la vie intérieure singulière à chaque animal et marquée par l’instinct.
Modeler est une lutte contre la masse inerte de la terre, contre la précarité des formes qui s’affaissent, contre des équilibres impossibles. Modeler est aussi une grâce lorsque le miracle a lieu et que l’antilope vous regarde, le fauve est là et l’éléphant se met presqu’en marche.
Damien Colcombet est l’architecte du beau projet participatif Grandeur nature au Parc de la Tête d’or de Lyon : grâce à des donations et un financement participatif une girafe et son petit en bronze seront installés dans le parc courant 2017.
Il participe aussi au salon des artistes animaliers de Bry-sur-Marne depuis 2008.

 

Il expose à Animal-en-monument :

  • Crocodile du Nil, Bronze, Fonderie Barthélemy, 168 x 24 x 68 cm

 

www.estades.com/colcombet-damien/
www.damiencolcombet.com

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.70.07.08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.11.51.76.94

Autodidacte. Né en 1967 en Bretagne.

Je m’installe en Normandie en 1999 et me lance dans la sculpture.
Le bois est à l’origine de mon envie de sculpter, une vocation tardive, après un cheminement atypique (chaudronnier) . Mon bestiaire se compose essentiellement d’animaux sauvages et de chevaux.
Loin de m’enfermer avec une matière et trouvant mon travail sur bois trop lisse, trop rond, je décide d’approcher d’autres matériaux. Une technique mixte (papier, bois, produit à structure..) qui me permet de réaliser des pièces plus abouties, plus nerveuses, plus aériennes.
Depuis 2010, une nouvelle vision de mon travail basée sur la transparence, m’oblige a changer de matière. Ce sera la tôle formée soudée (toit de voiture).
Très impliqué depuis des années dans la protection des espèces en voie de disparition, j’essaye par mes pièces de véhiculer ce message et de sensibiliser à ce sujet.
A ce titre, j’ai reçu en 2015 le prix artiste de l’année de la prestigieuse fondation David Shepherd.

 

Il expose à Animal-en-monument :

  • Transparence Guépard, acier, 160 x 50 x 180 cm

 

www.estades.com/chesneau-pascal/
www.pascal-chesneau.com

Contacts Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.70.07.08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.11.51.76.94

Le monde animal offre en spectacle la beauté de la vie :
Une panthère à la toilette, un rhinocéros en pleine course, des manchots en procession, un improbable ours blanc. Et combien d’autres ! Par respect pour cette beauté, mon travail débute toujours par une recherche sur l’anatomie animale. Puis, lorsque la sculpture a pris la pose que je souhaite lui donner, je m’efforce de la débarrasser de tous les détails inutiles pour parvenir à une synthèse. La représentation du réel cède alors la place à ma vision des formes.
Mes sculptures ne proposent donc pas une représentation naturaliste du monde animal mais mettent plutôt en avant une certaine élégance de la vie. Cette phrase de Baudelaire ne me quitte jamais : «C'est cet immortel instinct du beau qui nous fait considérer la Terre et ses spectacles comme un aperçu, comme une correspondance du Ciel.»
Je sculpte depuis plus de vingt cinq ans. J’ai commencé par la taille directe sur pierre. Puis, j’ai été amené à travailler d’autres matières : la terre à modeler, le plâtre, le polystyrène, la résine et plus récemment, le fer soudé et l’aluminium pour réaliser des pièces uniques de grande taille. Toutes ces matières offrent des possibilités différentes mais avec des contraintes qui leur sont propres.
Pascal Masi est exposé dans des musées (Jeddah, musée Pompon, …), des collections privées et des galeries (Galerie Leadouze à Paris, galerie Raugraff à Nancy).
Il a reçu le Prix Sandoz en 2011.


Il expose à Animal-en-Monument :

  • Hippipo ou le Bonheur de vivre, résine, 2.1 x 2 m
  • Grand Sommeil, résine, 1,2 x 1,4 m

pascal-masi.com
Contact : pascalmasi.free
06 60 48 84 94

Page 1 sur 2